Bernard Cazeneuve ne sera pas entendu au procès des attentats de janvier 2015

Publié le à PARIS (FRA)

La cour d'assises spéciale de Paris a refusé vendredi de faire droit à une demande d'audition de l'ancien ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve, réclamée par des parties civiles au procès des attentats de janvier 2015."Il ne sera pas fait droit à la demande d'audition de Bernard Cazeneuve", a annoncé le président de la cour Régis de Jorna à la reprise des débats. Des avocats de parties civiles avaient demandé jeudi l'audition de M. Cazeneuve, ministre de l'Intérieur lors des attaques contre Charlie Hebdo, une policière municipale à Montrouge et le magasin Hyper Cacher, qui ont fait 17 morts les 7, 8 et 9 janvier 2015. Ils jugeaient ce témoignage nécessaire, afin de "comprendre" notamment s'il y a eu des failles dans la surveillance policière des locaux de l'hebdomadaire satirique. L'audition de Bernard Cazeneuve n'est "pas jugée strictement indispensable à la manifestation de la vérité", a tranché le président de la cour d'assises. En vertu de son pouvoir discrétionnaire, il avait fait droit à la demande d'audition de la maire de Paris Anne Hidalgo, entendue le 21 septembre malgré l'opposition d'une majorité des avocats de la défense et de certains avocats de parties civiles. La cour d'assises spéciale juge depuis le 2 septembre quatorze personnes, dont trois par défaut, soupçonnées de soutien logistique aux auteurs des attentats. Ce procès historique doit s'achever le 10 novembre. (Belga)
© 2020 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info