Bouchez: "Pour une partie de la population, l'égalité des chances n'existe pas"

Publié le à BRUXELLES (Belgique)

"Il est temps d'affronter la faillite de l'intégration des immigrés en Belgique", a déclaré samedi Georges-Louis Bouchez dans une interview donnée au journal L'Echo. Le président du MR estime que pour une partie de la population l'égalité des chances n'est pas une réalité. Dans une étude récente, la Banque Nationale de Belgique indiquait que la Belgique était l'un des pires élèves européens en matière d'intégration des immigrés sur le marché du travail. "L'affaire des caricatures de Mahomet nous le rappelle, une partie de la population considère être moins bien traitée que le reste, parfois à tort, mais parfois aussi à raison. Face à la montée du radicalisme, nous nous disons au MR: on ne peut pas renoncer à nos valeurs, mais il faut défendre toutes nos valeurs. Il y a la liberté, la responsabilité, mais il y a aussi l'égalité des chances. Or, pour une partie de la société aujourd'hui, l'égalité des chances n'est pas une réalité", souligne le président du MR. "On ne pourra pas atteindre un taux d'emploi de 80%, comme le veut le gouvernement fédéral, si on n'intègre pas mieux les personnes d'origine étrangère au marché du travail. Il faut donc tout faire pour éliminer les discriminations", poursuit-il. (Belga)
© 2020 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info