Brésil: démission du ministre de la Justice Sergio Moro

Publié le à BRASILIA

Le ministre de la Justice et de la Sécurité publique du Brésil, Sergio Moro, le plus populaire du gouvernement, a annoncé vendredi sa démission en raison "d'ingérences politiques" du président d'extrême droite Jair Bolsonaro dans les affaires judiciaires. "Je vais commencer à rassembler mes affaires et envoyer ma lettre de démission", a annoncé Sergio Moro, 47 ans, au terme d'un long discours lors duquel il a déclaré que le président avait "violé la promesse de carte blanche" donnée pour qu'il accepte d'entrer au gouvernement en janvier 2019. Cet ancien juge anticorruption a décidé de quitter son poste après que le chef de l'Etat a évincé l'un de ses hommes de confiance, le chef de la Police fédérale Mauricio Valeixo. "Le changement à la tête de la Police fédérale sans cause réelle est une ingérence politique, qui entame ma crédibilité et celle du gouvernement", a lancé Sergio Moro. "L'autonomie de la Police fédérale est une valeur fondamentale qui doit être préservée dans un état de droit", a-t-il insisté. Sa démission intervient huit jours après le limogeage par Jair Bolsonaro d'un autre populaire membre de son gouvernement, le ministre de la Santé Luiz Henrique Mandetta, favorable au confinement contre le coronavirus, contrairement au président. Cette démission a été très mal accueillie par les marchés, la Bourse de Sao Paulo chutant de plus de 8% à la mi-journée. (Belga)
© 2020 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info