Brésil: limogeage d'un ministre-clé de Bolsonaro

Publié le à BRASILIA (BRA)

Le président brésilien Jair Bolsonaro a limogé lundi l'un de ses principaux ministres pour tenter de mettre un terme à la première crise politique de son mandat, dans laquelle l'un des fils du chef de l'Etat a été impliqué. M. Bolsonaro "a décidé de limoger le ministre du Secrétariat général de la présidence, Gustavo Bebianno Rocha", a annoncé le porte-parole de la présidence, Otavio de Rego Barros. Interrogé sur les raisons de ce limogeage, le porte-parole s'est contenté de répondre qu'il s'agissait "d'une décision personnelle" du chef de l'Etat. Jair Bolsonaro, en fonction depuis le 1er janvier, a évoqué plus tard dans une vidéo diffusée dans les médias brésiliens des "différences de points de vue" sur "des questions importantes", ainsi que des "incompréhensions et des mal-entendus". Premier ministre à quitter l'équipe au pouvoir depuis un mois et demi, Gustavo Bebianno a été remplacé par un général de réserve, Floriano Peixoto, ce qui porte à huit sur 22 le nombre de militaires du gouvernement. Ex-président du Parti Social Libéral (PSL) d'extrême droite, que Jair Bolsonaro a rejoint en mars pour briguer la fonction suprême, M. Bebianno a été l'un des principaux responsables de sa campagne électorale et était considéré comme l'un de ses hommes de confiance. Mais il est soupçonné d'avoir été impliqué dans des candidatures fantômes du PSL lors de la campagne électorale d'octobre qui auraient permis des détournements de fonds publics. Gustavo Bebianno, qui occupait un poste-clé au palais présidentiel de Planalto, chargé notamment de dialoguer avec le Congrès, a nié toute malversation et tenté de minimiser la crise. Il a affirmé avoir parlé plusieurs fois avec le président, alors que celui-ci était hospitalisé jusqu'à mercredi dernier, à Sao Paulo, après une intervention chirurgicale. Mais Carlos Bolsonaro, l'un des fils du président et conseiller municipal de Rio de Janeiro, a mis le feu aux poudres jeudi dernier en niant dans un tweet que ces contacts aient eu lieu. Jair Bolsonaro lui-même a ensuite affirmé que Gustavo Bebianno "mentait" sur leurs discussions. (Belga)
© 2019 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

Betfirst - Livepartners

A lire également

Ailleurs sur le web

Votre horoscope du jour par Serge Ducas

Bélier

Même si cela ne vous enchante pas, vous devez vous plier aux exigences de votre activité.

Taureau

N’hésitez pas à prendre conseil auprès d’un ami avant de prendre une décision.

Gémeaux

Ne vous mêlez pas systématiquement des affaires des autres. Balayez d’abord devant votre porte.

Cancer

Votre activité professionnelle revient au cœur de vos préoccupations. Vous êtes face à un choix.

Lion

Il n’est pas trop tard pour prendre une bonne résolution financière. Ne vous enfoncez pas davantage.

Vierge

L’ambiance familiale est au beau fixe et votre vie de couple harmonieuse. Que demander de plus ?

Balance

De nouveaux contacts vous ouvrent de belles perspectives dans votre cadre de travail. Vous pouvez les saisir sans crainte.

Scorpion

Vous constatez beaucoup de jalousie tout autour de vous. Vous préférez l’ignorer.

Sagittaire

Optimiste comme souvent vous pouvez l’être, vous vivez aujourd’hui l’instant présent sans vous poser de question.

Capricorne

Vous redoublez de vigilance dans votre cadre professionnel. Vous ne voulez pas prendre le risque de perdre un avantage.

Verseau

C’est le volet financier d’un contrat qui vous préoccupe aujourd’hui. Lisez bien entre les lignes.

Poissons

Vous avez une bonne concentration, idéal si vous devez faire preuve de précision, au travail ou dans une activité.

Notre sélection d'annonces