Burkina : deux soldats tués dans l'explosion d'un engin artisanal

Publié le à Ouagadougou

Deux soldats burkinabè en patrouille ont été tués lundi dans l'explosion d'un engin artisanal à Farakorosso, dans la région des Cascades, près de la frontière ivoirienne, a-t-on appris de sources sécuritaires."Des éléments d'une équipe de patrouille ont été victimes d'une attaque à l'IED (engin explosif artisanal) à Farakorosso, près de Mangodara. Le bilan est de deux éléments tombés" (tués, ndlr), a indiqué à l'AFP une source sécuritaire. "Il s'agit d'un binôme de militaires dont la moto a explosé sur une mine", a précisé une autre source sécuritaire, confirmant l'attaque. Les attaques avec des engins artisanaux se sont multipliées depuis 2018 au Burkina Faso, coûtant la vie à près de 300 personnes, civils et militaires, selon un décompte de l'AFP. Ces attaques sont souvent couplées à des embuscades. Pays sahélien pauvre, le Burkina Faso est confronté depuis 2015 à des attaques de plus en plus fréquentes et meurtrières de groupes jihadistes affiliés à l'Etat islamique (EI) et à Al-Qaïda, visant civils et militaires. Ces attaques, parfois mêlées à des violences intercommunautaires, ont fait environ 2.000 morts et contraint 1,4 million de personnes à fuir leur foyer. (Belga)
© 2021 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info