Chaleur, pluie, soleil et vent: les records s'enchaînent pour le mois de juin

Publié le à Bruxelles (Belgique)

Plusieurs records ont été battus durant le mois de juin, que ce soient en termes de températures, de quantités de précipitations, de durée d'ensoleillement ou de vitesse de vent, ressort-il du bilan climatologique mensuel de l'Institut royal météorologique (IRM) publié jeudi.Si la fraîcheur et la pluie des derniers jours ont pu donner l'impression d'un temps maussade, le mois de juin a plutôt été chaud, surtout entre le 11 et le 20 de ce mois. Sur cette période, la température moyenne à Uccle était de 20,8°C, la minimale de 15,8°C et la maximale de 25,4°C, trois records. La température minimale est un record absolu depuis 1892, souligne l'IRM. Pendant tout le mois de juin, la moyenne mensuelle de la température minimale a aussi été élevée, avec 14°C, là où la normale est de 12°C. Il s'agit aussi d'un record absolu depuis 1892. La température moyenne mensuelle à Uccle a, elle, atteint 18,6°C, contre une moyenne normale de 16,7°C. Juin 2021 marquera ainsi l'histoire météorologique belge comme étant le troisième mois de juin le plus chaud pour la période de référence 1991-2020. Il n'a, en outre, jamais fait moins de 9,3°C à Uccle en juin, troisième température minimale absolue la plus élevée depuis 1892. La température maximale la plus élevée à Uccle remonte au 18 juin, avec 29,5°C. Il s'agit d'ailleurs du jour le plus chaud pour l'ensemble du pays, où plus de 30°C ont été enregistrés dans plusieurs endroits de la Campine, de la Hesbaye et du Pays de Herve. La température la plus basse a, elle, été relevée le 1er juin à Elsenborn (Bütgenbach) avec 2,9°C. Côté précipitations, juin a été plutôt humide, avec 121 millimètres de pluies enregistrés à Uccle sur 14 jours, pour une normale de 70 mm. Plus de la moitié des gouttes sont tombées entre le 21 et le 30 juin. Lors de ces dix journées, 69,9 mm d'eau se sont abattus sur la commune bruxelloise, ce qui constitue un record pour la période de référence 1991-2020. C'est le 29 juin que la pluie a été la plus abondante dans le pays, avec jusqu'à 109,3 mm de précipitations tombées à Houthalen, dans le Limbourg. Quatorze jours d'orage ont en outre été enregistrés dans le pays, pour une normale de 11,8 journées. Ils ont été particulièrement dévastateurs à deux reprises, avec une tornade à Beauraing le 19 juin et une à Bernistap (Houffalize) le 27 juin. La pluie n'a pas empêché le soleil de briller pendant 201 heures et 34 minutes, soit davantage que les valeurs normales d'ensoleillement (199 heures et 16 minutes). La fin du mois a toutefois été particulièrement sombre, les rayons du soleil ne nous ayant touchés que 9h45 entre le 21 et le 30 juin, ce qui constitue un nouveau record déficitaire absolu. Les records s'enchaînent pour ce mois de juin, avec une faible vitesse moyenne mensuelle du vent de 2,6 mètres par seconde à Uccle. Le précédent record était de 3,1 m/s. (Belga)
© 2021 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info