Chambre du conseil Bruxelles - Assassinat d'une résidente de maison de repos à Anderlecht : la suspecte reste détenue

Publié le à Bruxelles (Belgique)

La chambre du conseil de Bruxelles a décidé lundi de prolonger d'un mois la détention préventive de la suspecte de l'assassinat d'une octogénaire, a indiqué mercredi le parquet de Bruxelles. Celle-ci est soupçonnée d'avoir tué une dame de 85 ans le 23 août dernier, dans une maison de repos à Anderlecht.La police a été avertie, le 23 août, d'un homicide dans une maison de repos d'Anderlecht, dont la victime est une résidente, âgée de 85 ans. Avisé des faits à son tour, le parquet a requis un juge d'instruction d'enquêter du chef d'assassinat. Le laboratoire de la police fédérale et un médecin légiste se sont immédiatement rendus sur les lieux et plusieurs devoirs d'enquête, notamment une autopsie, ont été requis. Un mois plus tard, une résidente de la même maison de repos, âgée de 77 ans, a été interpellée. Elle a été inculpée pour assassinat et placée sous mandat d'arrêt par le juge d'instruction. L'enquête se poursuit. Selon certains médias, la victime a été égorgée. Les raisons qui auraient poussé la suspecte au crime ne sont pas encore déterminées, mais celle-ci serait atteinte de démence. (Belga)
© 2021 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info