Chroniqueur judiciaire attaqué aux Pays-Bas - Trois suspects interceptés en lien avec une attaque "inconcevable"

Publié le à Bruxelles (Belgique)

Trois suspects ont été appréhendés à Amsterdam à la suite de la fusillade au cours de laquelle le chroniqueur judiciaire néerlandais Peter R. de Vries a été grièvement blessé mardi soir, a communiqué la police lors d'une conférence de presse. Le Premier ministre néerlandais Mark Rutte a dénoncé une attaque inconcevable contre la presse.Deux suspects ont pris la fuite en voiture sur l'autoroute, et il est probable que le tireur soit l'un d'entre eux, selon le chef de corps de la police d'Amsterdam, Frank Paauw. Un troisième suspect a été appréhendé grâce à un signalement. "Il faut encore déterminer si cette personne est bien impliquée", a précisé le chef de corps.  La police n'a pas encore établi le motif de la fusillade qui a eu lieu mardi soir dans la Lange Leidsedwarsstraat, à proximité de la Leidseplein, où se situe le studio de RTL Boulevard.  Le chroniqueur judiciaire Peter R. de Vries s'y trouvait ce soir-là. Touchée par balles,  la victime a été emmenée à l'hôpital, grièvement blessée. Selon la bourgmestre de la ville, Femke Halsema, le journaliste "se bat pour sa vie" dans la nuit de mardi à mercredi.  Le Premier ministre Mark Rutte, qui participait aussi à la conférence de presse dans la soirée, a qualifié les faits de "choquants" et d'attaque "inconcevable" visant une presse libre. "L'attaque contre Peter R. de Vries est choquante et inconcevable, c'est une attaque contre un journaliste courageux et par conséquent une attaque contre la liberté de la presse qui est si essentielle pour notre démocratie et notre Etat de droit", a-t-il déclaré. Le couple royal, Willem-Alexander et Maxima des Pays-Bas, a aussi affirmé être "profondément choqué". Depuis Berlin, où les souverains sont en visite d'Etat, ils ont fait part que la victime et ses proches étaient dans leurs pensées. Ils ont ajouté que "les journalistes doivent pouvoir faire leur important travail sans entrave et librement".  Le roi et la reine ont dès lors fait part de leur soutien  "à tous ceux qui ?uvrent pour la liberté de la presse dans notre État de droit". (Belga)
© 2021 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info