Clarinval veut une relance axée sur "la digitalisation et la transition durable"

Publié le à BRUXELLES (Belgique)

Le ministre des PME, des Classes moyennes et des Indépendants David Clarinval (MR) a annoncé son ambition d'axer la relance post-Covid au profit des petites et Moyennes Entreprises sur "la digitalisation et la transition durable", mercredi devant la commission Economie de la Chambre. Selon la note d'orientation politique de M. Clarinval, la relance post-Covid sera axée sur "la digitalisation et la transition durable." "Un plan dénommé 'Plan de Reprise et de Résilience (PRR)' sera remis à la Commission européenne avant le 30 avril 2021", a-t-il annoncé. C'est ce plan national exposant un programme de réformes et investissements qui doit permettre à la Belgique de bénéficier de prêts et subventions issus de la "facilité pour la reprise et la résilience", principal outil du fonds de relance européen post-coronavirus. Pour soutenir les PME, "la mesure connue sous le nom de 'zéro-coti' qui vise une exonération des cotisations sociales pour un premier engagement" a été pérennisée, a rappelé le ministre. La déduction majorée pour investissement (25 %) a aussi déjà été prolongée. De nouvelles mesures de soutien telles que des avantages fiscaux au profit des entreprises qui octroient à leur personnel plus d'heures de formation que le nombre imposé par la réglementation ont par ailleurs récemment été validées. Le fédéral souhaite également "assurer un bon monitoring de la charte sur l'accessibilité des PME aux marchés publics" et améliorer "la digitalisation des services", a détaillé le ministre. Un soutien à l'économie circulaire est également prévu, ainsi qu'une protection contre les retards de paiement et un soutien à l'internationalisation, notamment dans le contexte du Brexit. Pour les indépendants, le ministre Clarinval a exprimé son intention d'améliorer le statut social des indépendants et d'élaborer un statut social pour les artistes. "L'adaptation nécessaire du statut social aux nouvelles réalités se fera en concertation avec les représentants des travailleurs indépendants", a-t-il indiqué. Certains objectifs ont déjà été définis comme "pouvoir les faire bénéficier, à l'instar des salariés, de mesures de prévention et de réinsertion socio-professionnelle" ou encore "travailler sur le congé de naissance et soutenir l'entrepreneuriat des personnes en situation de handicap." En matière de pensions, une proposition de réforme générale sera avancée, avec la ministre Karine Lalieux, pour le 1er septembre 2021. David Clarinval a d'ores et déjà annoncé un relèvement progressif annuel des pensions minimums dans le régime des travailleurs, qui se traduira au 1er janvier 2024 par une augmentation de 11,03% par rapport aux montants actuels, au-delà de l'indexation et de la liaison au bien-être. La lutte contre les faux statuts, les affiliations fictives, le travail non déclaré ou encore la fraude transfrontalière sera en outre renforcée. (Belga)
© 2020 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info