Colombie: forte récompense offerte après les tirs contre l'hélicoptère du président Duque

Publié le à Bogota

Le gouvernement colombien a offert samedi une forte récompense pour toute information permettant la capture des auteurs de l'attentat perpétré la veille contre un hélicoptère dans lequel voyageait le président Ivan Duque, près de la frontière avec le Venezuela."Une récompense allant jusqu'à 3 milliards de pesos (environ 795.000 dollars) est offerte à la personne (...) qui nous permet de trouver les responsables de cette attaque terroriste", a déclaré le ministre de la Défense Diego Molano dans une vidéo diffusée depuis la ville de Cucuta, dans le Nord du pays.  Le directeur général de la police, Jorge Vargas, a déclaré que des coups de feu ont été tirés sur l'appareil présidentiel depuis un quartier de la ville proche de l'aéroport, au moment du décollage.  "Une équipe de recherche a été déployée dans ce secteur et deux armes ont été trouvées" : un pistolet-mitrailleur AK-47 dont le numéro d'immatriculation fait l'objet d'une enquête et un fusil de calibre 7.52 "portant la marque de l'armée vénézuélienne", a-t-il ajouté. Le président Duque voyageait avec les ministres de la Défense et de l'Intérieur. Les images publiées par la présidence montrent plusieurs impacts de balles sur la queue et l'hélice de l'hélicoptère. Aucun des occupants n'a été blessé. L'attaque a été condamnée par l'ONU, les États-Unis, l'Union européenne et plusieurs pays d'Amérique latine. Les dissidents de l'ex-guérilla des Farc et plusieurs groupes armés se disputent les revenus du trafic de drogue dans cette région, en profitant de la porosité de la frontière de 2.200 kilomètres entre la Colombie et le Venezuela. (Belga)
© 2021 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info