Conflit au Nagorny Karabakh - "Revenez" au Nagorny Karabakh, demande le président indépendantiste

Publié le à EREVAN (Armenia)

Le président de l'enclave indépendantiste arménienne du Nagorny Karabakh a appelé mercredi ses concitoyens à revenir dans la région et à ne pas prendre part aux actions de protestation contre le cessez-le-feu marquant la victoire de l'Azerbaïdjan."L'Artsakh (nom arménien du Nagorny Karabakh) restera à l'Arménie. Revenez", a déclaré dans un live sur Facebook le président Arayk Harutyunyan. "Vous vivrez une meilleure vie en Artsakh que partout ailleurs dans le monde, (...) pendant ces deux jours nous allons résoudre le problème des infrastructures, de l'eau, de l'électricité (...)", a assuré M. Harutyunyan, alors que plus de la moitié des 150.000 habitants de l'enclave ont fui la guerre ayant éclaté fin septembre. L'armée azerbaïdjanaise a depuis engrangé des gains territoriaux considérables, s'emparant en fin de semaine dernière de la ville symbolique et stratégique de Choucha (Chouchi en arménien), victoire suivie de la signature d'un cessez-le-feu négocié par la Russie et annoncé lundi par le Premier ministre arménien Nikol Pachinian. L'accord a provoqué un choc en Arménie et y a été vécu comme une lourde défaite, l'opposition accusant M. Pachinian de "trahison". Le président du Nagorny Karabakh, qui tout au long du conflit s'est affiché auprès de ses troupes, a appelé ses concitoyens "à ne pas participer aux manipulations politiques, aux manifestations et aux provocations". "Ne cherchez pas un traître en particulier. Nous sommes tous des traîtres. Nous avons trahi nos jeunes soldats", a-t-il expliqué. "Nous n'avions pas assez de ressources, pas assez de réservistes ou de volontaires", et la division d'élite des services de sécurité arméniens a même refusé de venir combattre sur le front, "je leur ai demandé, je les ai suppliés", a-t-il accusé. "Après la chute de Chouchi, la capture de notre capitale Stepanakert était une question de minutes. Personne n'était là pour protéger la ville, à peine 100 à 200 combattants, l'armée était sur les autres fronts", a justifié M. Harutyunyan, ajoutant que "seuls ceux qui ont combattu sur le front et les mères qui ont perdu leurs fils ont le droit de nous accuser". L'accord de cessez-le-feu prévoit le déploiement de près de 2.000 soldats de la paix russes ces prochains jours entre les belligérants. L'armée russe protègera tout particulièrement le corridor de Latchin, seule voie d'approvisionnement reliant le Nagorny Karabakh à l'Arménie. (Belga)
© 2020 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info