Coronavirus - En 2020, le nombre d'incidents sur le rail n'a pas autant diminué que celui des voyageurs

Publié le à Bruxelles (Belgique)

Au cours de l'année 2020, marquée par la pandémie de Covid-19, le nombre de passagers dans les trains a fortement diminué. Néanmoins, le nombre d'incidents violents n'a guère été inférieur à celui de 2019, indique le député CD&V Jef Van den Bergh, sur base de chiffres qu'il a demandés au ministre de la Mobilité Georges Gilkinet (Ecolo).Le nombre d'incidents concernant une agression dans le train a diminué de 12%, passant de 3.009 en 2019 à 2.646 en 2020. Mais ce chiffre est plus élevé que ceux de 2018 (2.548), 2017 (2.246) et 2016 (2.015 ). Le nombre de vols à la tire a également diminué de 17%, de 1.694 en 2019 à 1.404 en 2020. Mais ceux-ci étaient malgré tout plus fréquents qu'en 2018 (1.372), 2017 (1.193) et 2016 (835). Les chiffres sont interpellants, car il y a eu beaucoup moins de voyages en train l'année dernière, estime Jef Van den Bergh. Pendant le confinement, le nombre de voyageurs est tombé à 10% du nombre d'avant la crise. Début octobre, le nombre est passé à 68 %, mais est retombé à 40% à la fin de l'année. Les conflits à propos des titres de transport sont l'une des principales causes d'incidents violents. "Une explication possible réside dans la suspension temporaire des contrôles de billets lors du premier confinement. Ces contrôles ont repris le 19 juin 2020. De nombreux fraudeurs ont peut-être profité de la suspension pour être surpris par de nouveaux contrôles à partir du 16 juin, avec plus d'incidents en conséquence", selon M. Van den Bergh. "Pourtant, cela n'explique pas que le nombre de vols reste remarquablement élevé, surtout avec toutes les règles de distanciation." Le nombre d'interventions de Securail était également à peine inférieur au cours de l'année 2020 par rapport à 2019, mais toujours plus élevé que les années précédentes. Securail a employé 535 agents l'année dernière. Cette année, 28 personnes supplémentaires ont été recrutées. "Je voudrais continuer à attirer l'attention sur la sécurité dans les trains. Les effectifs sont actuellement encore plus réduits qu'avant la période Covid", conclut le député CD&V. (Belga)
© 2021 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info