Coronavirus - "En Wallonie, nous voulons que tout le monde puisse être testé" (Morreale)

Publié le à BRUXELLES (Belgique)

La ministre de la Santé, Christie Morreale (PS) souhaite qu'un "testing massif" soit de rigueur en Région wallonne, selon des propos récoltés par La Libre Belgique jeudi. "En Wallonie, nous voulons un testing massif. C'est indispensable". Elle pointe vers Luxembourg voisin qui s'y soumet "mais il est vrai, compte beaucoup moins d'habitants qu'en Belgique". Avant de parvenir à des tests généralisés, elle admet que "dans un premier temps, nous voulons pouvoir tester les aides familiales et les infirmières à domicile, par exemple". La ministre pointe que le nombre de symptômes nécessaires pour être testé est moins important qu'avant. "Il ne faut plus forcément avoir de la fièvre", souligne-t-elle. Elle ne se dit pas favorable à une application de tracing sur smartphone. "Culturellement, nous ne sommes pas dans cette logique. Il faut que 60 % de la population y adhèrent pour que cela fonctionne. Or, selon les estimations, seulement 10 % des citoyens le feraient. Et puis il y a des balises en matière de respect de la vie privée, des balises éthiques et juridiques qui doivent de toute façon être mises en place", précise-t-elle. Sur la gestion de la pandémie en Belgique, elle déplore que "ce pays est compliqué": "Toutes sortes de choses comme l'oxygène ou les tests dépendent d'autres niveaux de pouvoir et il faut tout coordonner. Et ces heures passées à mettre en place des procédures ont eu des conséquences et ont provoqué des morts. J'en suis consciente". Elle conclut en soulignant "qu'on mesure le développement d'une société à sa capacité à s'occuper des plus faibles et des plus fragiles. Pour moi, l'économie doit être au service de la santé et pas l'inverse. La santé passe au-dessus de toute considération". (Belga)
© 2020 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info