Coronavirus - Israël s'apprête à lever certaines mesures de confinement

Publié le à JÉRUSALEM (ISRAEL)

Israël s'apprête à lever à partir de dimanche certaines restrictions, dont un confinement, décidées il y a un mois pour contenir un taux de contamination au nouveau coronavirus qui était alors parmi les plus élevés au monde."Nous sortons (du confinement) cette fois-ci avec prudence, selon le plan qui a été établi par les experts de santé et le ministère de la Santé", a déclaré samedi soir M. Netanyahu lors d'une conférence de presse diffusée par les médias locaux. "Si tout le monde suit les règles, je suis sûr que cela marchera", a-t-il ajouté, avertissant toutefois qu'en cas de détérioration de la situation, les restrictions seraient immédiatement rétablies. Cette "première phase" de la levée des restrictions, qui doit s'étaler sur plusieurs mois jusqu'en février 2021, a été approuvée jeudi par le comité ministériel chargé du coronavirus et par le ministère de la Santé. Selon la première étape du déconfinement qui débutera dimanche matin, les Israéliens pourront circuler en dehors de leur domicile au-delà d'un périmètre d'un kilomètre, se rendre les uns chez les autres en respectant les limitations de moins de 10 personnes à l'intérieur et 20 à l'extérieur, acheter des plats à emporter. Les crèches et écoles maternelles pourront rouvrir, ainsi que les plages, les parcs nationaux, le mur des Lamentations, lieu de prière le plus sacré pour les Juifs, l'esplanade des Mosquées et l'église du Saint-Sépulcre. Le confinement restera cependant en vigueur au moins jusqu'à mercredi minuit dans certaines villes "rouges", principalement ultra-orthodoxes, où les taux de contamination sont encore importants. Les crèches et écoles maternelles pourront cependant rouvrir dès dimanche dans ces villes, selon un communiqué conjoint samedi des services du Premier ministre et du ministère de la Santé. Alors que le nombre de contaminations quotidiennes se situait entre 8.000 et 9.000 fin septembre, il est retombé sous la barre des 2.000 depuis mercredi, selon les chiffres du ministère de la Santé. Le ministère israélien de la Santé a officiellement recensé 301.896 malades, dont 2.141 décès depuis le début de l'épidémie et 1.695 nouveaux cas vendredi. Israël s'était vanté de sa gestion de la pandémie lors de la première vague de contamination et avait rapidement levé les restrictions afin de remettre l'économie sur les rails. Mais le pays de neuf millions d'habitants a enregistré un des plus fort taux de contamination au coronavirus mondiaux en septembre, selon les données de l'AFP, et a imposé un confinement généralisé le 18 septembre, durci une semaine plus tard. (Belga)
© 2020 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info