Coronavirus - Le Nicaragua reçoit des vaccins chinois après avoir rompu avec Taïwan

Publié le à Managua (Chine)

Le Nicaragua a reçu dimanche 200.000 doses de vaccin anti-Covid chinois Sinopharm, trois jours après que Managua a rompu ses relations avec Taïwan et les a rétablies avec Pékin, s'attirant les critiques des États-Unis.La délégation nicaraguayenne qui s'était rendue en Chine pour formaliser les relations avec Pékin, dirigée par Rafael et Laureano Ortega, fils du président Daniel Ortega, est arrivée à Managua à bord d'un avion d'Air China, ont rapporté les médias officiels. Il a ajouté que 800.000 autres doses de Sinopharm devraient arriver dans les prochains jours. Laureano Ortega a déclaré qu'au cours de sa visite en Chine, il avait discuté d'éventuels projets de coopération et rencontré les autorités chargées du commerce et de la coopération. Ce revirement diplomatique intervient dans un contexte de tension croissante entre la Chine et les États-Unis au sujet de Taïwan, une île indépendante depuis 1949 que Pékin revendique comme faisant partie de son territoire. Elle fait également suite au renforcement par Washington des sanctions en matière d'immigration et des sanctions économiques à l'encontre des responsables du gouvernement Ortega, réélu en novembre pour un quatrième mandat alors que la plupart de ses rivaux sont emprisonnés. (Belga)
© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info