Coronavirus - Le plus grand syndicat allemand propose la semaine de 4 jours afin de sauver des emplois

Publié le à BRUXELLES (Belgique)

Le plus grand syndicat allemand IG Metall suggère de mettre en place une semaine de quatre jours pour sauver des emplois alors que les conditions économiques se sont détériorées en raison de la crise du coronavirus. IG Metall, qui représente les employés de l'industrie de la métallurgie, est considéré comme le plus grand syndicat d'Europe. "La semaine de quatre jours serait une réponse aux changements structurels dans des secteurs tels que l'industrie automobile. De cette manière, les emplois industriels pourraient être sauvés au lieu d'être supprimés", a déclaré samedi le président du syndicat, Joerg Hofmann, au journal Sueddeutsche Zeitung. Une compensation salariale devrait être envisagée afin de rendre la semaine de quatre jours viable à long terme pour les employés, estime M. Hofmann. Selon lui, les entreprises sont prêtes à réduire les heures de travail de leur personnel afin de ne pas devoir supprimer d'emplois. Des entreprises telles que Bosch, ZF et Daimler ont toutes conclu cet été des accords en ce sens. La semaine de quatre jours pourrait être discutée lors du prochain cycle de négociations au sein de l'industrie métallurgique et électrique, qui doit commencer l'année prochaine. (Belga)
© 2020 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info