Coronavirus - Le secteur de la mode regrette de ne pouvoir ouvrir que le 11 mai

Publié le à BRUXELLES (België)

La fédération du secteur de la mode, Mode Unie, regrette que ses boutiques ne soient pas autorisées à rouvrir leurs portes avant le 11 mai, a-t-elle annoncé vendredi en réaction aux décisions du Conseil national de sécurité (CNS). "Un lourd sacrifice pour le secteur, qui est dans une situation difficile depuis la fermeture obligatoire le 18 mars", a-t-elle aussi ajouté.Il est important que les magasins puissent rouvrir rapidement, a tenu à affirmer Mode Unie. La réouverture attendue le 11 mai, au lieu du 4 mai, est "une autre semaine supplémentaire pendant laquelle les détaillants de mode ne pourront pas ouvrir leurs magasins pour écouler l'important stock d'articles d'été", a déclaré la direction Isolde Delanghe. Mode Unie a aussi insisté à nouveau sur les difficultés rencontrées par les détaillants qui, pour certains d'entre eux, avaient déjà acheté la collection pour la saison d'hiver avant la fermeture obligatoire des commerces. "Cela signifie que les fournisseurs doivent être payés, dans une période où il n'y a pas de revenus", a souligné Mode Unie. (Belga)
© 2020 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info