Coronavirus - New York inquiète après une nouvelle hausse du taux de positivité

Publié le à NEW YORK (USA)

Les nouveaux cas de coronavirus continuent à augmenter à New York, avec un taux de positivité qui atteint désormais 3,25%, une hausse inquiétante pour les autorités d'une ville devenue un modèle de contrôle du virus après un nombre record de 23.800 décès au printemps. "Pour la première fois depuis longtemps, le taux de positivité journalier est supérieur à 3%, et c'est un motif de véritable inquiétude", a déclaré le maire de New York, Bill de Blasio, lors d'un point presse. Cette augmentation survient alors que la plupart des écoles publiques doivent rouvrir leurs portes cette semaine pour un enseignement en partie présentiel, et que les restaurants new-yorkais vont, pour la première fois depuis mars, pouvoir accueillir des clients en salle avec une capacité limitée à 25%. M. de Blasio avait indiqué cet été qu'un taux de 3% sur sept jours provoquerait la fermeture des établissements. Comme l'augmentation de la positivité est récente, ce taux est pour l'instant de 1,38%. "Nous sommes à un tournant. Il faut que nous prenions de nouvelles mesures à ce stade, des mesures plus fortes, et nous allons les renforcer progressivement chaque jour en fonction de la situation sur le terrain", a-t-il ajouté. Six quartiers de Brooklyn, notamment des quartiers à forte population juive orthodoxe, et deux du Queens sont particulièrement touchés, en raison des fêtes juives de Yom Kippour, et les autorités sanitaires new-yorkaises y déploient cette semaine des sites ambulants de dépistage du coronavirus et prévoient des actions de rappel des gestes barrières à la population. Le gouverneur de l'Etat de New York, Andrew Cuomo, qui ne cesse d'appeler les New-Yorkais à ne pas baisser la garde face au virus, a pointé un rebond des cas non seulement à New York mais dans certains comtés de la grande banlieue new-yorkaise, notamment à Rockland County, lui aussi à forte population orthodoxe, où le taux de positivité a même atteint 30% dans un quartier. "Nous avons un problème de foyers d'épidémie, dû à un manque de respect" des gestes barrières et du port du masque, a-t-il déclaré. Il a accusé "les autorités locales" - et implicitement M. de Blasio - de ne pas faire respecter les consignes de distanciation. "Si on ne contrôle pas les foyers maintenant, on va avoir une propagation généralisée. On n'y est pas encore, c'est pour ça que je veux que les gens se réveillent", a ajouté M. Cuomo. Le gouverneur a indiqué qu'il allait rencontrer, virtuellement, des responsables de la communauté juive orthodoxe et des élus locaux des zones concernées pour leur rappeler l'importance du respect des consignes. (Belga)
© 2020 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info