Coronavirus - "Plus de raisons d'autoriser le fitness que de l'interdire", réagit le secteur

Publié le à BRUXELLES (Belgique)

La fermeture obligatoire des centres de fitness jusqu'au 19 novembre est incompréhensible, affirme samedi l'association professionnelle belge Fitness.be. Si elle "peut comprendre qu'il faille limiter les déplacements non indispensables", elle estime qu'il est "tout aussi important de renforcer la forme physique" et qu'il y a "plus de raisons d'autoriser le fitness que de l'interdire"."Les clubs de fitness tiennent le coronavirus éloigné" et "permettent le maintien d'une résistance physique indispensable", souligne le secteur. Selon une enquête sectorielle réalisée fin septembre, seuls 0,32 cas positifs de Covid-19 ont été relevés dans les clubs de fitness belges pour 100.000 visites depuis leur réouverture en juin. Un taux de contamination bas lié, selon le directeur de l'association Eric Vandenabeele, au suivi scrupuleux des protocoles sectoriels afin de garantir un environnement d'entraînement sûr. En augmentant la forme et la résilience de davantage de gens, les acteurs du secteur du fitness "veulent continuer à lutter contre cette crise sanitaire", conclut Fitness.be. (Belga)
© 2020 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info