Coronavirus - Pour le Conseil d'Etat, les mesures prises par le gouvernement violent la liberté de culte

Publié le à BRUXELLES (Belgique)

L'arrêté ministériel du 28 octobre 2020 'portant des mesures d'urgence pour limiter la propagation du coronavirus' interdit l'exercice collectif du culte, sauf dans trois cas strictement limités, a fait savoir mardi le Conseil d'Etat.En conséquence, le Conseil d'État a ordonné, dans le cadre d'une demande en référé de membres de la communauté juive d'Anvers, que "l'État belge modifie ce régime, à tout le moins provisoirement, de sorte qu'une restriction éventuelle de l'exercice collectif du culte ne soit plus disproportionnée", a-t-il précisé. Selon l'arrêt, cette modification doit intervenir au plus tard le 13 décembre 2020. L'arrêt considère qu'il est question d'une restriction disproportionnée de la liberté de culte du fait que l'autorité n'a même pas prévu la possibilité que l'exercice collectif du culte puisse au moins se dérouler dans certains cas, à titre exceptionnel et sous conditions, le cas échéant uniquement sur demande avec indication du lieu et du moment. (Belga)
© 2021 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info