Coronavirus - Retour des poids-lourds de Douvres: "la situation est résorbée"

Publié le à LILLE (FRA)

La situation au port anglais de Douvres, où des milliers de camions sont restés coincés plusieurs jours, est désormais "résorbée" et le trafic vers le port français de Calais "faiblit fortement", après le passage de 2.200 poids-lourds vendredi et 1.500 samedi à 18H00, a annoncé la direction du port de Calais."Nous avons enregistré un trafic de 1.000 poids-lourds jeudi en provenance de Douvres, 2.200 vendredi et à 18H00 aujourd'hui, nous en avons comptabilisé 1.500. Le trafic à l'import faiblit fortement depuis quelques heures car la situation est résorbée au Royaume-Uni", a indiqué à l'AFP le directeur général délégué de la société qui exploite les ports de Calais et Boulogne-sur-Mer, Benoît Rochet. Vendredi, jour de Noël, le port était resté exceptionnellement ouvert, les compagnies de ferries n'embarquant des véhicules que dans le sens Douvres-Calais. Du côté du tunnel sous la Manche, quelque 1.000 camions avait traversé de Folkestone (Angleterre) à Coquelles samedi vers 18H00, contre 400 dans l'autre sens, selon un porte-parole de Getlink, l'exploitant du tunnel. Alors que la tempête Bella doit frapper dans la nuit le nord-ouest de la France, avec des rafales attendues jusqu'à 130 km/h sur les caps exposés, "nous suivons de près les différents avis. Les compagnies maritimes adapteront leurs services en fonction des conditions enregistrées", a précisé la direction du port de Calais. Mais "le trafic étant très faible, d'éventuels retards n'auraient que peu d'incidence", a-t-elle ajouté. Des milliers de chauffeurs se sont retrouvés bloqués lorsque la France, inquiète d'un nouveau variant du nouveau coronavirus potentiellement plus contagieux identifié dans le sud-est de l'Angleterre, a fermé dimanche à minuit ses frontières aux arrivées du Royaume-Uni. Y compris Douvres, le principal port transmanche, et le tunnel voisin, par où circulent des milliers de poids lourds tous les jours. Si la France a autorisé le trafic à reprendre mercredi matin, elle exige un test négatif, nécessitant des jours de travail pour contrôler le statut positif ou négatif au Covid. (Belga)
© 2021 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info