Coronavirus - "Une décision qui fait mal, mais qui donne une perspective"

Publié le à BRUXELLES (Belgique)

La fédération du commerce et des services Comeos a réagi, vendredi soir, au plan de déconfinement, annoncé par la Première ministre Sophie Wilmès à l'issue d'un nouveau Conseil national de sécurité (CNS). Parlant de la prolongation de la fermeture forcée des magasins jusqu'au 11 mai comme d'une mesure dure, l'organisation souligne néanmoins que la décision "offre une perspective claire".Les magasins étaient "tout à fait prêts" à rouvrir le 4 mai, explique le CEO de l'organisation Dominique Michel. Ils devront néanmoins patienter jusqu'au 11 mai, d'après la décision du CNS. Néanmoins, "le fait que tous les magasins puissent rouvrir en même temps est positif", reconnaît M. Michel. "Chaque jour, les magasins qui doivent rester fermés perdent ensemble 140 millions d'euros. La prolongation de la fermeture obligatoire jusqu'au 11 mai signifie presque deux milliards d'euros de pertes supplémentaires de chiffre d'affaires. Ce sont des milliers d'emplois qui sont ainsi en danger", avertit cependant le CEO, qui demande par ailleurs l'établissement de mesures de soutient supplémentaires pour le commerce. "Les dommages sont énormes. Tout doit à présent être fait pour éviter les fermetures et les pertes d'emplois", conclut Dominique Michel. (Belga)
© 2020 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info