Coucke et Perrigo vont enfin croiser le fer

Publié le à BRUXELLES (Belgium)

La procédure d'arbitrage entre Marc Coucke, le fonds d'investissement Waterland et le géant pharmaceutique américain Perrigo débutera lundi. Virtuellement et avec quelques mois de retard en raison de la pandémie, rapporte samedi L'Echo.La procédure porte sur la vente d'Omega Pharma, spécialiste flamand des médicaments OTC (sans prescription) à Perrigo début 2015, pour 3,8 milliards d'euros, par Marc Coucke et un consortium financier dirigé par Waterland. Perrigo accuse les vendeurs d'avoir présenté de manière fallacieuse les finances d'Omega Pharma pour obtenir un prix de vente plus élevé. Ce que nient Marc Coucke et Waterland. Le géant pharmaceutique américain a introduit une demande de dédommagement de 1,9 milliard d'euros devant la cour d'arbitrage Cepani (Centre belge d'arbitrage et de médiation). Coucke a contre-attaqué en introduisant une demande reconventionnelle à l'encontre de Perrigo, exigeant une compensation parce qu'il estime que le groupe pharmaceutique n'a pas agi de bonne foi lors de la reprise d'Omega Pharma. Les plaidoyers devraient durer de quatre à six semaines. Etant donné la crise du coronavirus, toute la procédure sera digitale. La décision finale n'est pas attendue avant le début de l'an prochain. (Belga)
© 2020 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info