Crise au - Kazakhstan: Washington met en garde les troupes russes

Publié le à Washington (Kazakhstan)

Les Etats-Unis ont mis jeudi en garde les troupes russes déployées au Kazakhstan pour appuyer le pouvoir confronté à des émeutes contre toute violation des droits humains ou velléité de "prise de contrôle" des institutions du pays."Les Etats-Unis, et franchement le monde entier, surveillent toute éventuelle violation des droits humains. Et nous surveillons aussi tout acte qui puisse jeter les bases pour une prise de contrôle des institutions du Kazakhstan", a déclaré le porte-parole de la diplomatie américaine Ned Price à des journalistes. Le plus grand pays d'Asie centrale est ébranlé par une contestation qui a éclaté dimanche dans l'ouest après une hausse des prix du gaz avant de gagner la capitale économique Almaty, où les manifestations ont viré à l'émeute contre le pouvoir, des protestataires s'emparant de bâtiments officiels. Moscou a dépêché sur place des militaires russes dans le cadre du déploiement d'une "force collective de maintien de la paix" de l'Organisation du traité de sécurité collective (OTSC), un groupe sous contrôle russe, à l'appel du gouvernement kazakh. "Nous appelons les forces de maintien de la paix et de l'ordre de l'OTSC à respecter les droits humains afin de soutenir une résolution pacifique", a insisté Ned Price jeudi. "Nous espérons que le gouvernement du Kazakhstan sera en mesure de répondre aux problèmes qui sont fondamentalement de nature économique et politique", a-t-il ajouté. Il a assuré que les Etats-Unis étaient "prêts" à apporter leur soutien en tant que "partenaire du peuple et du gouvernement du Kazakhstan". Le porte-parole du département d'Etat a aussi "condamné le plus fermement possible la violence et la destruction de propriété". Plus tôt jeudi, le chef de la diplomatie américaine Antony Blinken avait demandé à son homologue kazakh Mukhtar Tileuberdi une "résolution pacifique" de la crise provoquée par des émeutes sans précédent au Kazakhstan. Dans un appel téléphonique, "le secrétaire d'Etat a réitéré le plein soutien des Etats-Unis aux institutions constitutionnelles et à la liberté des médias, et a défendu une résolution pacifique et respectueuse des droits à la crise", selon un communiqué de ses services. (Belga)
© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info