De Croo s'interroge sur la manière dont le militaire en fuite a eu accès à des armes

Publié le à BRUXELLES (Belgique)

"C'est une situation dangereuse mais nos forces de police et le parquet fédéral l'ont bien en main", a commenté mercredi le Premier ministre Alexander De Croo, par rapport aux opérations menées pour retrouver un militaire en fuite, considéré comme menaçant. "La question est de savoir comment quelqu'un d'actif au sein de la Défense, qui se trouve sur une liste de la Sûreté en tant que personne aux idées extrémistes, et qui a déjà proféré des menaces, a eu accès à des armes et a pu les emporter", s'est-il interrogé.Le conseil des ministres restreint s'est déjà réuni à ce sujet, a indiqué M. De Croo. "Nous avons demandé un rapport et nous voulons des mesures d'ici demain pour éviter que ce genre d'affaires ne se reproduise." Le Premier ministre a également insisté sur l'importance de la liberté d'expression, soulignant que "chacun dans le pays doit pouvoir s'exprimer librement. Qu'il s'agisse de politiques, de scientifiques... Tout citoyen". Une vaste chasse à l'homme est lancée depuis mardi après-midi pour retrouver un militaire lourdement armé qui a menacé dans une lettre de s'en prendre aux structures de l'État ainsi qu'à plusieurs personnes, dont le virologue Marc Van Ranst, qu'il avait déjà menacé par le passé. (Belga)
© 2021 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info