Décathlon rachète l'énergie solaire de ses clients en échange d'un chèque

Publié le à BRUXELLES (Belgique)

Decathlon propose désormais à ses clients de racheter leur surplus d'énergie solaire en échange d'un crédit sous la forme d'un bon à valoir. La chaîne sportive pourra ainsi utiliser davantage d'énergie renouvelable grâce à un réseau de panneaux solaires, a-t-elle annoncé lundi lors d'une conférence de presse organisée dans l'une de ses enseignes à Evere. Un moyen de verdir encore son image.Aujourd'hui, Decathlon tire 27% de son électricité de panneaux solaires installés sur les toits de quelque 25 magasins en Belgique. À très court terme, en 2021, l'enseigne voudrait générer un tiers de son électricité à partir de ses propres panneaux solaires. Mais elle ambitionne davantage, en associant ses clients "pour former la première communauté de l'énergie en Belgique". Concrètement, les clients sont invités à fournir à Decathlon leur surplus d'énergie solaire contre un crédit "solaire" d'une valeur de 4,5 centimes par kWh, soit un "chèque cadeau" à dépenser dans les magasins de la chaîne. "Le système sera, dans un premier temps, uniquement accessible aux résidents équipés d'un compteur digital, c'est-à-dire en Flandre et à Bruxelles. Pour la Wallonie qui fonctionne encore avec les compteurs à l'envers, il faudra attendre un peu. On vise l'horizon 2024", explique Alex Polfliet, gérant du bureau d'études en énergie Zero Emission Solutions, concepteur du modèle. "Nous espérons toucher 1.000 clients d'ici un an et couvrir deux tiers de nos besoins en électricité", ajoute-t-il. Le système sera effectif dès le 1er juillet. (Belga)
© 2021 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info