Décès au festival de Dour : quatre policiers renvoyés en correctionnelle

Publié le à Mons (Belgique)

La chambre des mises en accusation de la cour d'appel du Hainaut a renvoyé, lundi, deux policières pour répondre d'une prévention de non-assistance à personne en danger devant le tribunal correctionnel du Hainaut. Deux autres policiers avaient déjà été renvoyés par la chambre du conseil.Deux policières avaient fait appel de la décision de la chambre du conseil mais leur appel n'a pas été retenu. Le 16 juillet 2016, un Français est décédé après avoir consommé du LSD lors du festival de Dour. Interpellé par la police et emmené au commissariat, le jeune homme s'est mis à délirer en cellule, hurlant, frappant dans les murs et buvant même l'eau des toilettes. Il est décédé dans l'après-midi à l'hôpital de Warquignies. Il est reproché aux policières de ne pas avoir réagi plus tôt, alors qu'il était sous vidéosurveillance. Alors que le ministère public avait requis le non-lieu, la chambre du conseil avait renvoyé les quatre policières devant le tribunal correctionnel pour répondre d'une prévention de non-assistance à personne en danger. Les avocats de deux policières avaient contesté ce renvoi mais leur appel a été déclaré irrecevable. (Belga)
© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre Sélection d'annonces avec LOGIC-IMMO.BE

Fil info