Déploiement de policiers à Liège: une vingtaine de personnes arrêtées administrativement

Publié le à LIEGE (Belgique)

Un important dispositif policier a été déployé à Liège samedi. Les forces locales de l'ordre, appuyées par la Police fédérale, ont assuré l'intégrité et la sécurité des citoyens ainsi que la protection des commerces une semaine après les émeutes en plein centre-ville. Des moyens spéciaux, tels que des arroseuses et la cavalerie fédérale, étaient mobilisés.La police, visible et active, a également procédé à plus de 120 interpellations et contrôles d'identité en vue d'identifier des personnes présentes lors des émeutes survenues samedi dernier. "Parmi les personnes identifiées, une vingtaine ont été arrêtées administrativement pour des vérifications dans le cadre de l'enquête judiciaire en cours depuis le 13 mars", a précisé la porte-parole de la zone de police de Liège en début de soirée. La zone de police de Liège et les autorités restent en alerte après que des messages incitant à une nouvelle manifestation ont circulé sur les réseaux sociaux. Aucun rassemblement n'était d'ailleurs autorisé samedi après un arrêté d'interdiction de manifestation sur l'ensemble du territoire de la ville pris par le bourgmestre Willy Demeyer (PS). Lors des événements du 13 mars dernier, 36 policiers ont été blessés en raison notamment de jets de pierre. Le commissariat situé rue de la Régence a été attaqué et différents commerces ont en outre été la cible de vandales place Saint-Lambert. La police poursuit son enquête pour identifier ceux qui ont fait preuve d'incivisme. Plusieurs personnes ont déjà été interpellées. (Belga)
© 2021 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info