Des anciens combattants ukrainiens défilent à Kiev pour le Jour de l'Indépendance

Publié le à KIEV (UKR)

Des dizaines de milliers d'Ukrainiens, dont de nombreux anciens combattants de la guerre avec les séparatistes prorusses dans l'est, ont défilé à Kiev lundi, le Jour de l'indépendance de l'Ukraine, après le refus des autorités d'organiser le traditionnel défilé militaire. Arrivé au pouvoir en 2019, l'ex-comédien Volodymyr Zelensky, qui aspire à mettre fin à la guerre avec les séparatistes, a renoncé pour la deuxième année consécutive au défilé militaire pour le Jour de l'Indépendance, qui était un des événements clés dans ce pays depuis le début de la guerre en 2014. En réponse à cette décision, des défilés non officiels ont rassemblé des dizaines de milliers de personnes à Kiev. Brandissant des drapeaux nationaux bleu et jaune, de nombreux manifestants étaient en tenue militaire, quelques-uns arborant des décorations d'Etat. Certains avaient des membres amputés. Des proches de soldats tués portaient leurs portraits. Des bénévoles aidant l'armée ukrainienne ont également participé au défilé. De nombreuses personnes portaient des chemises brodées traditionnelles, devenues ces dernières années un important symbole patriotique. "Nos équipements militaires se trouvent dans l'est (...) car des chars, d'autres blindés et des avions ne sont pas une attraction pour des habitants de Kiev", a déclaré lundi M. Zelensky dans son discours à l'occasion de la fête, promettant d'organiser "un défilé de victoire à l'avenir", après la fin de la guerre. Les manifestants ont défilé dans le centre-ville, sans s'approcher du site des célébrations officielles qui se déroulaient en présence du président Volodymyr Zelensky, et sous les applaudissements et les "Merci! " de la foule. "Je veux rendre hommage à mes camarades tombés et à ceux qui défendent l'Ukraine actuellement", a déclaré à l'AFP un ancien combattant, Vassyl, 60 ans. La guerre dans l'est de l'Ukraine a fait en six ans plus de 13.000 morts et environ 1,5 million de déplacés dans ce pays de 40 millions d'habitants. La Russie, malgré ses dénégations, est largement considérée comme le parrain politique, financier et militaire des rebelles. (Belga)
© 2020 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info