Des convalescents peuvent se rétablir à domicile grâce à un monitoring à distance

Publié le à BRUXELLES (Belgique)

Un millier de convalescents ayant été touchés par le coronavirus peuvent poursuivre leur rétablissement à domicile grâce à un système de monitoring à distance développé par une firme spécialisée (Byteflies) en lien avec le réseau des hôpitaux du Limbourg oriental (ZOL), ont indiqué ces derniers vendredi dans un communiqué. Ce système, nommé CovidCare@Home, pourrait réduire la pression sur les hôpitaux en cas de résurgence du virus. Un millier de patients, répartis dans dix hôpitaux belges, recevront une "CovidCare@Home Box" en concertation avec le personnel soignant de l'hôpital. Elle contient un thermomètre, un oxymètre de pouls et un manuel pour l'application. Cela permet au patient d'enregistrer sa température, sa saturation en oxygène, son rythme cardiaque et sa respiration trois fois par jour pour les transmettre au personnel soignant. Celui-ci peut ainsi surveiller à distance l'évolution de la convalescence. Si le patient est complètement rétabli après deux semaines, le processus est arrêté. En permettant aux malades atteints de Covid-19 de quitter l'hôpital plus tôt, des places sont libérées plus tôt pour les patients dont la situation est plus grave. Le système s'appuie sur le monitoring à distance que le centre hospitalier ZOL, dans le Limbourg, a testé lors de la première vague d'infections dans le cadre d'un essai clinique avec une cinquantaine de patients. "Nous avions déjà acquis une grande expertise dans le domaine de la surveillance à distance des patients cardiaques. Lorsque le coronavirus est apparu, nous avons appliqué cette expertise aux patients atteints du virus, explique le Dr Pieter Vandervoort, cardiologue et chef de service au ZOL. Le système a semblé fournir des données fiables et permettre un bon suivi des patients. "Ce fut également une expérience positive pour eux. Le système est très accessible, y compris pour ceux qui sont moins familiers avec les applications numériques". Byteflies espère poursuivre la numérisation du système et rendre le monitoring plus autonome grâce aux retours des hôpitaux et à la contribution d'un comité consultatif d'experts, dont font partie le virologue Marc Van Ranst, Inge Vervotte de l'asbl Emmaüs, le docteur Pieter Vandervoort et Wim Robberecht, CEO de l'hôpital universitaire de Louvain (UZ Leuven). "Nous avons déjà établi les premiers contacts avec quelques grands hôpitaux et les réactions ont été très positives. La semaine dernière, par exemple, cinq grands hôpitaux ont déjà indiqué qu'ils aimeraient travailler avec CovidCare@Home, dont l'hôpital universitaire de Gand (UZ Gent)", a indiqué Hans Danneels, CEO de Byteflies. (Belga)
© 2020 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info