Diables Rouges - "On a donné des buts cadeaux", regrette Thibaut Courtois

Publié le à Turin (Italie)

La Belgique a connu une cruelle déception jeudi, en demi-finale de la Ligue des Nations. Alors qu'ils menaient 2-0 à la pause, les Diables Rouges ont été battus 2-3 par la France. "On a donné des buts cadeaux", a regretté Thibaut Courtois au micro de RTL Sport."En première mi-temps, on a bien joué, on trouvait les espaces, la transition était bonne", a analysé le gardien. "Après, en deuxième mi-temps, les Français ont pressé un peu plus haut. Là c'était difficile, on n'est pas resté calmes avec le ballon et on a donné des buts cadeaux, c'est dommage." Sur le premier but, Karim Benzema se trouvait dos au but quand il a reçu le ballon. L'attaquant du Real Madrid a réussi à se retourner et a trompé son équipier en club. "Je dois encore revoir le but. On joue contre des bons joueurs, ils ont la classe pour faire ça dans la surface", résume Courtois. "Le deuxième but, c'est une perte de balle puis un penalty un peu bête. C'est dommage. Tielemans ne veut pas faire faute, il fait un petit tacle et touche le mollet et l'arbitre siffle penalty." Courtois ne pense pas que les Diables ont cru que le match était gagné à la pause. "Le foot c'est comme ça, on savait que 2-0, ce n'est pas assez contre une équipe comme la France." Yannick Carrasco avait ouvert le score en première période. "On avait le match en mains, surtout en première mi-temps", a commenté l'ailier. "On va au vestiaire sur le 2-0, on se dit que c'est à nous de contrôler le match, le rythme de jeu, mais en sachant qu'ils allaient essayer de pousser, de marquer un but. C'est ce qu'ils ont fait, ils ont su marquer le 2-1. Après, on a commencé à se mettre trop derrière, dans notre surface, à ne pas sortir, à faire des deuxièmes duels, des deuxièmes ballons. Cela leur a donné confiance. Puis ils ont fait le 2-2 sur penalty. On n'a pas eu de réussite. On a marqué le 3-2, mais ça a été annulé pour hors-jeu. Les détails sur un match sont importants, c'est ce qui fait qu'on n'a pas pu gagner aujourd'hui." La différence entre la première et la seconde période, c'est que les Français "ont mis une autre intensité de jeu", analyse Carrasco. "On a essayé de bien défendre, de sortir de leur pression. On n'a pas tellement réussi. Des fois, il y a aussi la fatigue chez les joueurs, je ne sais pas. Eux, ils sont arrivés avec de l'envie et ont essayé de marquer tôt. Ils l'ont fait, cela a donné un coup au moral. Maintenant on doit penser au match pour la troisième place." (Belga)
© 2021 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info