Du "cas par cas" pour les étudiants testés positifs en période d'examen

Publié le à BRUXELLES (Belgique)

Le sort des étudiants testés positifs au Covid-19 ou placés sous quarantaine pendant cette première session d'examen varie fortement d'une université à une autre. Si, selon Le Soir, plusieurs enseignants d'ULiège ont informé leurs étudiants qu'en cas de quarantaine ou test positif ils seront directement renvoyés en seconde session, l'Université Libre de Bruxelles, quant à elle, promet systématiquement une deuxième chance aux étudiants qui auront présenté un certificat à leur faculté.Puisque chaque université a le droit de fixer les modalités d'examen et le traitement des absences pour maladie comme elle le souhaite, la situation des étudiants bloqués chez eux à cause du Covid-19, varie d'un établissement à l'autre. Pour l'université de Namur par exemple "des solutions sont trouvées au cas par cas", selon la vice-rectrice, Annick Castiaux. "Dans la mesure du possible, une solution alternative leur est proposée au sein de la session concernée, si ce n'est pas possible, l'examen peut en général être repassé en juin ". A l'Université de Mons, où 80% des examens se font à distance, Valéry Saintghislain, directeur de la communication, se veut également rassurant : "Il n'y aura pas de report systématique à une autre session, la philosophie est d'essayer de trouver une solution à l'intérieur de la session actuelle, c'est-à-dire, au courant du mois de janvier." Les universités comptent donc sur la bonne volonté des professeurs pour organiser une alternative et éviter que la crise sanitaire impacte le parcours des étudiants concernés. (Belga)
© 2021 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info