Elise Mertens, éliminée par Madison Keys: "C'était difficile de trouver des solutions"

Publié le à Bruxelles (Belgique)

Elise Mertens était "un peu triste" vendredi soir après avoir été éliminée au troisième tour du simple dames à Wimbledon. Sur le Court N.1, la Limbourgeoise, 25 ans, a une nouvelle fois subi la loi de l'Américaine Madison Keys (WTA 27), 26 ans, finaliste de l'US Open en 2017. Elle s'est inclinée 7-5, 6-3 dans un match où elle n'est parvenue à frapper que 9 coups gagnants."Ce fut un match difficile", a-t-elle confié après sa défaite. "Keys est une joueuse très puissante et ses frappes sont très lourdes. Son premier service également. Ses premières, deuxièmes et troisièmes frappes sont si fortes que j'étais d'emblée sur la défensive. C'était cela qui rendait la tâche si compliquée. Je ne parvenais pas à trouver du rythme pour la neutraliser et renverser ensuite le cours de l'échange. Je sais aussi que c'est une joueuse chez qui c'est parfois tout ou rien et j'ai donc continué à m'accrocher, à essayer de la faire rater, mais les risques qu'elle prenait s'avéraient payants. Bref, c'était difficile de trouver des solutions". Elise Mertens avait atteint les huitièmes de finale lors de sa dernière participation à Wimbledon, en 2019. Cette fois, la numéro 1 belge doit donc se contenter d'un troisième tour. Pour la deuxième fois d'affilée en Grand Chelem, après Roland-Garros.  "Un troisième tour, ce n'est pas mauvais. Ce n'est pas comme si j'avais perdu au premier tour", a-t-elle poursuivi. "Je suis néanmoins un peu déçue, un peu triste que j'ai perdu. C'est clair que c'est elle qui a dirigé les débats. Et oui, les 28 coups gagnants dans son chef (29 en fait, ndlr) reflètent la physionomie de la rencontre. J'étais dominée et je ne parvenais pas à jouer suffisamment long, ce qui lui a permis de frapper tant de coups gagnants. C'est la preuve aussi que ce n'était pas suffisant aujourd'hui, et certainement pas pour battre une joueuse puissante. Il va falloir travailler pour faire mieux la prochaine fois en Grand Chelem. Je suis encore engagée en double, mais ce n'est pas la même chose". (Belga)
© 2021 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info