Empoisonnement de Navalny - L'Allemagne accroit la pression sur Moscou dans l'affaire Navalny

Publié le à BERLIN (België)

Le ministre allemand des Affaires étrangères Heiko Maas (SPD) a accru dimanche la pression sur la Russie. Il souhaite en effet que l'empoisonnement du leader de l'opposition russe Alexei Navalny soit clarifié. "J'espère que les Russes ne nous forceront pas à reconsidérer notre position sur le projet de gazoduc Nord Stream 2", déclare-t-il ainsi dans le journal Bild am Sonntag. Jusqu'à présent, le gouvernement allemand a évité de lier le dossier de l'opposant au projet gazier germano-russe. Heiko Maas a toutefois reconnu qu'un arrêt du projet, qui est en voie d'achèvement, nuirait également aux entreprises allemandes et européennes. "Celui qui exige cela doit aussi être conscient des conséquences. Nord Stream 2 implique plus d'une centaine d'entreprises de douze pays européens, dont la moitié d'Allemagne", met-il en garde. "Si la partie russe n'apporte pas de contribution dans les prochains jours pour clarifier la question, nous devrons réfléchir à une réponse avec nos partenaires", estime le ministre des Affaires étrangères. "Si nous pensons aux sanctions, elles doivent être aussi ciblées que possible." La Russie nie être impliquée dans l'empoisonnement du leader de l'opposition âgé de 44 ans. Mais selon Heiko Maas, il existe "de nombreuses indications" du contraire. Dans le passé, le gaz neurotoxique de la famille Novitchok était entre les mains des Russes et seul un cercle restreint y a accès. "Et le gouvernement a déjà utilisé ce poison pour l'attaque contre l'ancien agent secret Sergei Skripal. Si la Russie n'aide pas à élucider le crime contre Navalny, c'est une autre indication de l'implication de l'Etat." (Belga)
© 2020 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info