Enquête sur un antiquaire flamand qui a acheté une statue nigériane au gouvernement belge

Publié le à Brussel (Belgique)

Une enquête est en cours à l'encontre d'un antiquaire de Flandre orientale qui a acheté aux autorités belges une tête en bronze pillée au Nigeria en 2007 et tenté de la revendre en 2017, selon une information de VRT confirmée par le parquet de Flandre orientale, qui précise que le suspect a été entendu.La semaine dernière, la VRT, L'Echo et De Tijd ont publié un reportage sur les manquements de la Belgique en termes de contrôles, le pays étant devenu un terrain propice à tous les trafics d'antiquités volées et contrefaites. En exemple principal était présentée une tête africaine en bronze vieille de plusieurs centaines d'années volée au Musée national du Nigeria en 1987. La statue est réapparue des années plus tard en Belgique, où elle a été confisquée. "La sculpture prenait la poussière depuis des années et a été vendue publiquement en 2007 par le Service public fédéral Finances. L'acheteur, un antiquaire de Flandre orientale, ne l'a payée que 240 euros. Une aubaine, pour une statue qui vaut en réalité des millions d'euros", selon la VRT. Le nouveau propriétaire a tenté de vendre la statue en 2017 dans une salle des ventes de Londres, mais elle y a été confisquée par la police londonienne. "Le parquet de Gand, division de Flandre orientale, a ensuite été informé par Interpol de la saisie. Un dossier a été ouvert et l'homme qui voulait vendre la statue a été interrogé. L'enquête est toujours en cours", a déclaré le procureur général. La statue est toujours à Londres et le Nigeria exige sa restitution, mais l'antiquaire demande une compensation de 60.000 euros. (Belga)
© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre Sélection d'annonces avec LOGIC-IMMO.BE

Fil info