Environ 19.000 enfants ont traversé la jungle entre Colombie et Panama en 2021

Publié le à Panama

Environ 19.000 enfants ont traversé depuis début 2021 la jungle du Darien, à la frontière entre la Colombie et le Panama, dans l'espoir de gagner les États-Unis, a annoncé lundi l'Unicef qui s'alarme de ce chiffre "historique"."Le nombre d'enfants migrants qui ont traversé à pied le 'bouchon' du Darien a atteint un niveau historique", indique le fonds des Nations Unies pour l'enfance dans un rapport qui précise que la moitié d'entre eux ont moins de cinq ans. Et cela malgré le fait que le Darien, forêt dense et inhospitalière qui relie l'Amérique du sud à l'Amérique centrale est un "des endroits les plus dangereux pour les migrants qui tentent de rejoindre l'Amérique du nord", rappelle l'Unicef. Selon l'agence onusienne, ils sont en majorité originaires d'Haïti ou de parents haïtiens ayant séjourné auparavant au Chili ou au Brésil. Le nombre d'enfants ayant traversé la zone depuis le débat de l'année est "presque trois fois supérieur à celui enregistré sur la totalité des cinq années précédentes", selon le rapport. "C'est une augmentation vertigineuse et sans précédent, nous n'avions jamais enregistré un chiffre si élevé", a souligné auprès de l'AFP Laurent Duvillier, responsable de la communication de l'Unicef pour l'Amérique latine et les Caraïbes. L'Unicef souligne aussi la forte hausse du nombre d'enfants qui traversent seuls le Darien. En 2020, ils n'étaient que huit, contre 153 en 2021. Le Darien, une forêt dense de 575.000 hectares, qui s'étend sur 266 km, est devenu une zone de passage pour les clandestins qui tentent de gagner les États-Unis. La traversée de cette jungle montagneuse infestée de serpents, parsemée de ravins et où sévissent des gangs criminels, dure de deux à trois jours. L'Unicef met en garde sur les dangers que courent les enfants qui font la traversée et rappelle que nombre d'entre eux souffrent de diarrhées, de maladies respiratoires, de déshydratation. "Dans la profondeur de la jungle, les vols, les viols et la traite de personnes sont tout aussi dangereux que les animaux sauvages, les insectes et l'absence d'eau potable", souligne la directrice de l'Unicef pour l'Amérique latine et les Caraïbes, Jean Gough. Depuis début 2021, plus de 90.000 migrants au total ont traversé le Darien, selon les derniers chiffres du Service national des migrations du Panama, un chiffre équivalent à ceux de la totalité des cinq années précédentes. (Belga)
© 2021 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info