Estonie: démission du Premier ministre pour des allégations de corruption de parti

Publié le à TALLINN

Le Premier ministre estonien Juri Ratas a annoncé sa démission en raison d'allégations de corruption contre son parti centriste. Il veut assumer la responsabilité politique et donner l'occasion de clarifier les allégations, a déclaré Juri Ratas mercredi.Les autorités judiciaires de l'État membre de l'UE avaient précédemment ouvert des enquêtes sur un prêt d'aide d'État à un projet immobilier, selon le procureur général. Quatre personnes ont été placées en garde à vue mardi. Les suspects incluent le secrétaire général du parti, un conseiller du ministre des Finances et un promoteur immobilier qui a souvent fait des dons au parti, lequel est également suspecté en tant qu'entité juridique. Le procureur général, Taavi Pern, a déclaré qu'il n'y avait aucune raison de suggérer, cependant, que Juri Ratas lui-même était au courant de ce qui se passait. L'enquête a été motivée par un prêt de près de 40 millions d'euros accordé par Kredex au cours de l'été pour le développement d'un projet immobilier à Tallinn. La décision très discutée aurait été précédée d'accords non autorisés. Un don important au parti avant les élections d'automne aurait également été lié à la décision de prêt de l'État, selon M. Pern. (Belga)
© 2021 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info