Exportation d'armes: les pays de l'UE ont vendu en 2019 pour 138 milliards EUR de licences

Publié le à BRUXELLES (Belgique)

L'Union européenne a publié lundi une première carte des exportations d'armes de ses États membres, faisant apparaître pour 2019 le chiffre de 137,9 milliards d'euros en valeur de licences d'exportation. C'est le Service européen pour l'Action extérieure - SEAE, les "Affaires étrangères" de l'UE - qui publie cette première carte compilant les données nationales, avec graphiques aisément consultables. Les meilleurs clients de l'UE sont l'Égypte (16 milliards d'euros), l'Inde (9,3 milliards) et les Émirats arabes unis (8,2 milliards). L'Arabie saoudite vient en 4e position (7,8 milliards) devant les Etats-Unis (6,3 milliards). La valeur des exportations réelles des entreprises sur l'année, elle, est largement inférieure (21,8 milliards) non seulement parce que ces licences s'étalent sur plusieurs années, mais aussi parce que certains pays comme la Belgique n'ont pas mentionné de données pour ce paramètre. Les données envoyées par la Belgique sont en effet une compilation de celles de ses trois régions (Flandre, Bruxelles, Wallonie) et du Fédéral (compétent pour les exportations par les forces armées et la police). Mais en raison de différences méthodologiques dans la collecte et le traitement de ces données, la Belgique n'a pas été capable de fournir de chiffres sur la valeur des exportations réelles des entreprises. Plusieurs autres Etats membres font l'objet de remarques méthodologiques similaires. En 2018, le montant total en valeur de licences d'exportation des pays de l'UE-28 avait frôlé les 170 milliards d'euros, et 196 milliards en 2015, année record pour la période envisagée (2013-2019). Si les décisions relatives à la délivrance de licences d'exportation pour les équipements militaires relèvent de la compétence des États membres, les critères d'évaluation sur lesquels les autorités nationales fondent leurs décisions sont européens. Ils sont inscrits dans la "Position commune" de 2008, adaptée dernièrement. "Les États membres doivent appliquer strictement la position commune sur l'exportation d'armes. Les gouvernements qui contrôlent ces armes doivent veiller à ce qu'elles soient commercialisées et utilisées de manière responsable, et empêcher leur détournement vers des terroristes, des criminels et d'autres utilisateurs non autorisés. La responsabilité des décisions d'exportation d'armes ne peut avoir lieu que lorsque les autorités sont transparentes", affirme le SEAE dans un communiqué. L'adresse du site: https://webgate.ec.europa.eu/eeasqap/sense/app/75fd8e6e-68ac-42dd-a078-f616633118bb/sheet/ccf79d7b-1f25-4976-bad8-da886dba3654/state/analysis (Belga)
© 2020 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info