"Gilets jaunes": Macron "entend la colère" mais dit "méfiance" face aux récupérations

Publié le à A BORD DU PORTE-AVIONS CHARLES DE GAULLE (ZZZ)

Emmanuel Macron a assuré mercredi "entendre la colère" de ceux qui veulent manifester samedi contre l'augmentation du prix des carburants, baptisés "gilets jaunes", mais les a mis en garde face aux récupérations politiques, lors d'un entretien sur TF1."Respect et considération", a résumé le chef de l'État, qui a assuré vouloir "comprendre". "Que nos concitoyens, qui considèrent qu'aujourd'hui, ils ne sont pas entendus, pas considérés, s'expriment et le disent: d'abord, il faut le respecter, il faut l'entendre", a-t-il développé. Mais le chef de l'État a mis en garde contre "beaucoup de gens, beaucoup de partis politiques qui veulent récupérer ce mouvement": "Je dis méfiance", a-t-il lancé. En citant notamment La France insoumise et "une partie des socialistes", Emmanuel Macron a dénoncé ceux "qui sont en train de s'opposer à des choses qu'ils avaient (autrefois) eux-même voté: bonjour tristesse et salut la cohérence", a-t-il ironisé. "Quand vous avez ensemble des gens qui veulent plus d'emplois publics et des gens qui veulent moins d'impôts", en visant cette fois-ci, dans la deuxième proposition, les responsables de droite, "je dis juste aux Français, on est en train de vous mentir et vous manipuler", a-t-il ajouté. (Belga)
© 2019 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.