Giro : Guerreiro gagne la 9e étape, Almeida toujours en rose

Publié le à ROCCARASO (Italie)

Ruben Guerreiro a remporté la neuvième étape du Tour d'Italie, disputée dimanche sur 208 km entre San Salvo et Roccaraso. Au sommet de l'ascension finale, le Portugais d'EF Pro Cycling a devancé son compagnon d'échappée, l'Espagnol Jonathan Castroviejo (Movistar). Un autre Portugais, Joao Almeida (Deceuninck-Quick Step), a conservé son maillot rose. Cette étape proposait un menu corsé, avec un col de première catégorie, le Passo Lanciano (12,7 km à 6,9 pour-cent) et deux deux de deuxième, le Passo San Leonardo (13,8 km à 4,5 pour-cent) et le Bosco di Sant'Antonio (9,4 km à 5,1 pour-cent) avant l'ascension finale vers Roccaraso. Les attaques se sont multipliées en début de course, avec notamment une tentative de Vincenzo Nibali (Trek-Segafredo) après 65 km de course. La bonne échappée s'est dessinée après 70 km. Le Portugais Ruben Guerreiro (EF Pro Cycling), l'Argentin Eduardo Sepulveda (Movistar), l'Australien Ben O'Connor (NTT) et l'Espagnol Jonathan Castroviejo (Ineos Grenadiers) ont réussi à s'extraire du peloton. Ils ont ensuite été rejoints par l'Américain Larry Warbasse (AG2R La Mondiale), l'Italien Giovanni Visconti (Vini Zabù-KTM) et le Suisse Kilian Frankiny (Groupama-FDJ). Le Danois Mikkel Bjerg (UAE Team Emirates) a ensuite réussi à s'ajouter à ce groupe durant la montée du Passo Lanciano, alors qu'il comptait un retard de 4 minutes. Ces huit hommes ont compté 6 minutes d'avance sur le peloton. Sur le Bosco di Sant'Antonio, Bjerg faisait exploser le groupe de tête. Warbasse, Guerreiro, Frankiny et Castroviejo l'accompagnaient. Le groupe de tête entamait la montée finale (9,6 km à 5,7 pour-cent) avec 4 minutes d'avance sur le groupe des favoris, où personne ne bougeait. A 5 km de l'arrivée, Guerreiro et Castroviejo faussaient compagnie aux autres échappés. Ils se présentaient à deux à l'arrivée. Le sprint tournait à l'avantage de Guerreiro, qui s'imposait avec quelques mètres d'avance. C'est la deuxième victoire professionnelle de la carrière de Ruben Guerreiro, 26 ans, après le titre national sur route en 2017. Mikkel Bjerg prenait la troisième place à 58 secondes. Dans le groupe des favoris, le Néerlandais Wilco Kelderman (Sunweb) et le Danois Jakoc Fuglsang (Astana), arrivés en huitième et neuvième position à 1:38, réalisaient la bonne opération en prenant du temps à Almeida et à Nibali. Désormais, Almeida compte 30 secondes d'avance sur Kelderman, qui déloge de la deuxième place l'Espagnol Pello Bilbao (Bahrain-McLaren), troisième à 39 secondes. Nibali est cinquième à 57 secondes, derrière son compatriote Domenico Pozzovivo (NTT), quatrième à 53 secondes, et Fuglsang, sixième à 1:01. Harm Vanhoucke (Lotto Soudal) est septième à 1:02. Lundi, le Giro connaîtra une journée de repos. La 10e étape, mardi, reliera Lanciano à Tortoreto. Trois cols de quatrième catégorie et une de troisième sont au programme. La dernière bosse est située à 11 km de l'arrivée. (Belga)
© 2020 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info