Grève dans les prisons - Début de la grève de la CGSP pour protester contre les visites non surveillées

Publié le à BRUXELLES (Belgique)

Une grève de 48 heures a débuté lundi à 22h00 dans les prisons à l'appel de la CGSP-ACOD, a confirmé Grégory Wallez, secrétaire fédéral CGSP Prisons. En cause: la réponse défavorable de la direction générale des établissements pénitentiaires (DG EPI) à sa demande de mise en suspens des visites non surveillées. Selon les syndicats et les détenus, ces visites ne sont pas sûres pendant la période de crise sanitaire.Le syndicat affirme avoir "à plusieurs reprises" tenté de convaincre la DG EPI que les visites non surveillées présentent un risque accru de propagation du coronavirus. Selon les représentants pénitentiaires, les visites non surveillées ont été de nouveau autorisées sans être assorties d'une période de quarantaine. Compte tenu des avis du Conseil national de sécurité, les syndicats ont demandé que la quarantaine soit réintroduite, mais pour une durée de sept jours et liée à deux tests. La grève est prévue jusqu'au 7 octobre à 22h00. (Belga)
© 2020 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info