Guerre comerciale USA-Chine - Surtaxes sur les biens chinois: Washington donne jusqu'au 17 juin pour des consultations

Publié le à WASHINGTON (USA)

L'administration américaine ouvre une période de consultations jusqu'au 17 juin pour recueillir des commentaires des acteurs concernés par l'imposition des droits de douane renforcés sur quelque 300 milliards de dollars de biens chinois supplémentaires.N'importe quelle partie prenante (entreprises, industriels, syndicats, patronat, diplomates, etc.) peut soumettre ses remarques aux services du représentant américain au Commerce (USTR) et demander à être entendue pour tenter de dissuader l'administration américaine d'infliger ces nouveaux droits de douane ou pour tenter d'exempter certains produits. C'est également le 17 juin que les services de l'USTR tiendront des auditions publiques, selon le document détaillant la procédure, rendu public lundi. C'est sur la base de ces commentaires et auditions que l'USTR élaborera sa liste de produits chinois surtaxés. Donald Trump a chargé vendredi le représentant au commerce Robert Lighthizer de lancer la procédure destinée à augmenter les tarifs douaniers sur la quasi totalité des importations en provenance de Chine. L'administration Trump a déjà imposé en mars 2018 des droits de douane supplémentaires sur l'acier et l'aluminium chinois. Puis, elle avait imposé en juillet des tarifs douaniers additionnels de 25% sur 50 milliards de dollars de biens chinois avant d'infliger en septembre des droits de douanes de 10% sur 200 milliards de biens supplémentaires. Vendredi, les droits de douane de 10% ont été portés à 25%. Donald Trump, qui a engagé un bras de fer avec Pékin pour réduire le déficit commercial américain, a désormais dans le collimateur ces quelque 300 milliards de dollars de marchandises chinoises non encore surtaxés. Lundi, il a toutefois indiqué qu'aucune décision n'était prise. De son côté, la Chine a infligé des taxes supplémentaires sur 110 milliards de dollars de biens américains. Et, elle a annoncé lundi qu'elle comptait, à partir du 1er juin, porter à 10%, 20%, voire jusqu'à 25% ses tarifs douaniers sur un ensemble de marchandises américaines déjà taxées, représentant 60 milliards de dollars d'importations. Outre, la réduction de l'immense déficit commercial des Etats-Unis vis-à-vis de la Chine (plus de 378 milliards de dollars en 2018), l'administration Trump exige des "changements structurels" comme la fin des transferts forcés de technologies, la protection de la propriété intellectuelle américaine ainsi que la fin des subventions chinoises aux entreprises d'Etat. (Belga)
© 2019 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.