Heurts à Jérusalem-Est: 10 Palestiniens arrêtés par la police israélienne

Publié le à Jérusalem

Dix Palestiniens ont été arrêtés vendredi après des heurts avec la police israélienne sur l'esplanade des Mosquées à Jérusalem-Est occupé, où neuf personnes ont été blessées, selon la police et des secouristes.Environ 1.000 Palestiniens se sont rassemblés après les prières du vendredi sur l'esplanade, troisième lieu saint de l'islam et site le plus sacré du judaïsme, certains brandissant des drapeaux palestiniens et scandant "Dieu est grand", a constaté un journaliste de l'AFP sur place. Des manifestants ont jeté des pierres en direction de la police, qui a fait irruption sur l'esplanade dont elle garde les entrées, selon le journaliste. "Plusieurs dizaines de jeunes ont commencé à perturber l'ordre et à jeter des pierres" en direction des forces de l'ordre, a indiqué la police dans un communiqué, faisant état de dix arrestations. Neuf personnes ont été blessées et trois hospitalisées, pour des blessures causées par "des coups, balles de caoutchouc et grenades assourdissantes", d'après le Croissant rouge palestinien. Début mai, des affrontements similaires sur l'esplanade située à Jérusalem-Est, secteur palestinien de la ville occupé et annexé par Israël, avaient été le prélude à une flambée de violences en Israël et dans les Territoires palestiniens. Des heurts avaient eu lieu à d'autres endroits à Jérusalem-Est, en Cisjordanie occupée, dans des villes mixtes d'Israël où vivent des Juifs et des Arabes, et une guerre avait éclaté entre le mouvement palestinien Hamas au pouvoir dans la bande de Gaza et l'Etat hébreu. Un cessez-le-feu fragile est entré en vigueur le 21 mai après 11 jours de conflit sanglant, dans lequel 260 personnes ont été tuées à Gaza --parmi lesquels des combattants, selon les autorités de l'enclave palestinienne-- et 13 en Israël, dont un soldat, d'après la police et l'armée. Pour la seconde fois depuis la fin de cette guerre éclair, l'aviation israélienne a bombardé dans la nuit de jeudi à vendredi des cibles du Hamas dans ce territoire en représailles à des lancers de ballons incendiaires vers Israël. Les tensions persistent également ailleurs dans les Territoires palestiniens. En Cisjordanie, territoire palestinien occupé depuis 1967 par Israël, des Palestiniens manifestent vendredi contre l'implantation d'une colonie israélienne près du village de Beita (nord), où un adolescent palestinien avait été blessé par balle mercredi par l'armée israélienne. Il a succombé à ses blessures jeudi. Vendredi, 47 personnes ont été blessées à Beita lors d'une nouvelle manifestation contre la colonisation israélienne, la plupart par des tirs de gaz lacrymogène de l'armée israélienne, selon le Croissant rouge palestinien. (Belga)
© 2021 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info