Il faudra cohabiter avec le frelon asiatique

Publié le à NAMUR (Belgique)

"Il faudra apprendre à cohabiter avec le frelon asiatique tout en tentant de réduire ses populations là où elle provoque les dommages les plus importants", a affirmé mardi, en commission du parlement wallon, la ministre régionale de l'Environnement, Céline Tellier (Ecolo). "Il sera certainement impossible d'éradiquer cette espèce exotique envahissante" qui se nourrit essentiellement d'abeilles, ce qui constitue un réel problème pour les apiculteurs, a-t-elle admis. Selon la ministre, une centaine de nids de frelons asiatiques ont été neutralisés cette année, majoritairement par le CRA-W, le centre wallon de recherches agronomiques, "sans frais pour les demandeurs". A ce sujet, l'élaboration du cadre juridique pour l'encadrement des opérateurs privés actifs dans la destruction de nids d'insectes devrait être finalisé pour l'été 2021, a indiqué Céline Tellier. Les premiers nids de frelons asiatiques sont apparus en Wallonie en 2016, dans la région de Tournai, après avoir été accidentellement importés en Europe dès 2004. (Belga)
© 2020 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info