Indignation après un Palestinien immobilisé par le genou d'un soldat israélien

Publié le à JÉRUSALEM (Palestine)

Un soldat israélien projette au sol un militant palestinien, puis l'immobilise en posant son genou sur son cou: cette scène filmée cette semaine lors d'une manifestation tournant à l'affrontement suscite l'indignation dans les Territoires palestiniens. Près de Tulkarem, dans le nord de la Cisjordanie occupée, Khairi Hanoun, la soixantaine, longue tunique, keffieh blanc et drapeau palestinien en main, mène régulièrement des manifestations contre un projet d'extension d'une colonie israélienne voisine. Mardi, sur une route bordant le village de Shufah, entre Naplouse et Tulkarem, la procession de dizaines de manifestants a tourné à l'échauffourée. M. Hanoun semble toucher un soldat israélien qui le projette sur le sol et l'immobilise en posant son genou sur son cou pour le menotter, a constaté une équipe de l'AFP sur place. A un autre moment, l'homme, debout et les mains menottées derrière le dos, semble prendre ses distances par rapport à un soldat qui le prend par la nuque et le rabat au sol, et pose une deuxième fois son genou sur son cou. A proximité, des soldats pointent leurs fusils d'assaut sur des manifestants, tirent des bombes fumigènes pour les disperser et un militaire projette au sol un vidéojournaliste. La séquence, éditée, circule depuis en boucle sur les réseaux sociaux et les chaines palestiniennes avec des commentaires comme "La Palestine étouffée". Des hashtags comme #PalestinianLivesMatter ("Les vies des Palestiniens comptent", ndlr), se télescopent avec des photos de George Floyd, un américain noir étouffé à mort sous le genou d'un policier à Minneapolis, aux Etats-Unis, en mai dernier. Saëb Erakat, secrétaire général de l'Organisation de libération de la Palestine (OLP), a partagé la vidéo sur Twitter et indiqué "c'est comme ceci que les soldats de l'occupation ont brutalement blessé Haj Khairi (Hanoun) (...) qui essayait de défendre sa terre". "De tels actes" font partie des "principales causes" des "tensions dans la région", a souligné de son côté le mouvement islamiste Hamas, au pouvoir dans la bande de Gaza. L'armée israélienne a indiqué dans un message aux médias qu'un "Palestinien connu pour être un incitateur" avait "poussé un officier de l'armée à plusieurs reprises" afin de le "provoquer". Les soldats ont tenté de l'arrêter et ont été forcés de le "menotter", a ajouté l'armée disant avoir prodigué des soins sur place à M. Hanoun, qui semble à un moment inconscient. Selon l'armée, le commandant sur place a fait preuve de "retenue" et les vidéos circulant en ligne sont "partiales" et ne reflètent pas la "violence contre les soldats israéliens avant l'interpellation". (Belga)
© 2020 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info