Intempéries - Après les inondations, Durbuy veut faire revenir les touristes

Publié le à Durbuy (Belgique)

Le ministre wallon des Finances et du Budget Jean-Luc Crucke était à Durbuy jeudi pour appuyer le message lancé par des commerçants durbuysiens une semaine après les inondations : la ville est de nouveau prête à accueillir les touristes. "Faire tourner l'activité, c'est aussi ça la solidarité", souligne le ministre.Alors que Durbuy porte encore les stigmates des inondations qui l'ont frappée la semaine dernière, commerces, hôtels et restaurants y rouvrent progressivement leurs portes. Certains d'entre eux ont tenu à le faire savoir par l'intermédiaire d'un point presse organisé jeudi en présence du ministre wallon.  "Il est important pour nous de faire comprendre que l'été n'est certainement pas encore fini malgré les lourdes souffrances", souligne Bart Maerten, gérant de La Petite Merveille. "Nous avons, nous aussi, subi de nombreux dégâts, mais dans le même temps, une grande partie de notre infrastructure a été préservée et est restée opérationnelle."  Selon le bourgmestre de Durbuy, la moitié des commerces auraient repris leurs activités. "De très nombreuses personnes ont, elles aussi, été touchées par les inondations. Nous nous occupons d'elles en priorité. Mais on ne fait pas du social sur un désert économique", souligne Philippe Bontemps. "Nous devons veiller à ce que les visiteurs reviennent le plus rapidement possible dans notre ville. Nombre de nos habitants vivent du tourisme."  La Région wallonne a dégagé 2 milliards d'euros pour relancer l'économie après les intempéries, rappelle le ministre wallon du Budget. "Partout où l'économie peut reprendre, qu'elle reprenne", estime Jean-Luc Crucke. "C'est le meilleur service que nous pouvons rendre à chacun. Faire tourner l'activité et y participer pour ceux qui peuvent le faire aujourd'hui. C'est ça aussi la solidarité." (Belga)
© 2021 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info