Interdiction complète des activités du Hezbollah en Allemagne

Publié le à BERLIN

Le gouvernement allemand a annoncé jeudi l'interdiction complète des activités du puissant mouvement chiite libanais Hezbollah en Allemagne, que réclamaient notamment les États-Unis et Israël avec vigueur. Jusqu'à présent seules les activités de la branche militaire du Hezbollah, considérée comme un mouvement terroriste par les pays de l'Union européenne, étaient bannies, mais pas celles de sa branche politique, qui organise notamment des manifestations ou actions anti-israéliennes régulières. Le ministre de l'Intérieur Horst Seehofer "a interdit aujourd'hui l'activité de l'organisation terroriste chiite Hezbollah en Allemagne", a indiqué un de ses porte-parole, Steve Alter, sur twitter. "Depuis l'aube plusieurs actions de police sont menées dans diverses régions", contre des établissements liés au mouvement, a ajouté le porte-parole. Selon les médias allemands Spiegel et Bild, il s'agit de trois mosquées à Berlin, la mosquée Al-Ishrad, à Brême dans le nord du pays et Münster ainsi que d'un "centre pour émigrés libanais" à Dortmund dans l'ouest de l'Allemagne. Né en 1982 lors de la guerre civile libanaise, le mouvement Hezbollah lutte contre l'État hébreu et est un acteur politique majeur au Liban. Il est proche du Liban et de la Syrie. En Allemagne, les autorités évaluent à un millier environ le nombre de ses membres. (Belga)
© 2020 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info