Irlande du Nord: une bombe découverte sous la voiture d'une policière

Publié le à Belfast (Irlande du Nord)

Un engin explosif a été découvert sous la voiture d'une policière en Irlande du Nord, ont annoncé mardi les forces de l'ordre de cette province britannique frappée ces dernières semaines par des tensions et heurts intracommunautaires.Les Services de police d'Irlande du Nord (PSNI) ont déclaré qu'une alerte de sécurité était en cours dans la ville de Dungiven, après le signalement d'un "objet suspect" lundi matin. Selon l'agence de presse britannique PA, citant des sources sécuritaires, un engin explosif a été découvert sous la voiture d'une membre du PSNI, près d'une maison de campagne. "Je confirme que l'engin était en état de marche et qu'une enquête est en cours pour déterminer les circonstances" de cet incident, a indiqué dans un communiqué Mark McEwan, chef adjoint de la police, ajoutant le traiter comme une attaque à l'encontre d'une membre des forces de l'ordre. La Première ministre nord-irlandaise Arlene Foster a dit considérer que la policière avait été "prise pour cible par des terroristes". La dirigeante, du parti unioniste DUP, a exprimé sa "condamnation totale de ceux qui ont cherché à lui faire du mal, à elle et à sa famille". "Nous ne nous laisserons pas entraîner à nouveau (dans le piège) des bombes et des balles", a-t-elle déclaré sur Twitter. La province britannique a été le théâtre pendant trois décennies de "Troubles", des violences qui opposaient républicains -principalement des catholiques partisans de la réunification avec l'Irlande- et unionistes protestants, fervents défenseurs de l'appartenance au Royaume-Uni. Les Accords du vendredi saint signés en 1998 ont mis fin à ce conflit qui a fait quelque 3.500 morts, et instauré une paix fragile. Ces dernières semaines, la tension est cependant nettement montée entre les deux camps. Début avril, l'Irlande du Nord a été secouée par plus d'une semaine d'émeutes, qui ont commencé dans des enclaves unionistes où certains estiment que le nouveau "protocole" post-Brexit instauré spécialement pour cette province britannique remettait en question son rattachement à la Grande-Bretagne. Le calme était revenu à la suite d'un appel lancé par les unionistes après le décès du prince Philip, mais les manifestations ont repris lundi, et dans la soirée, de jeunes unionistes ont affronté la police dans l'ouest de Belfast. Mardi, le ministre irlandais des Affaires étrangères, Simon Coveney, a déclaré sur Twitter "condamner totalement cette attaque méprisable contre un officier de police près de Dungiven". (Belga)
© 2021 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info