Italie: après la mort d'un enseignant, le Piémont suspend AstraZeneca

Publié le à ROME (ITA)

La région du Piémont (est de l'Italie) a décidé dimanche de suspendre provisoirement l'administration du vaccin AstraZeneca, après la mort d'un enseignant vacciné la veille, a annoncé l'autorité de santé régionale."Il s'agit d'une mesure d'extrême précaution, en attendant de vérifier s'il existe un lien de causalité entre la vaccination et le décès", a expliqué le conseiller pour la santé de la région du Piémont, Luigi Genesio Icardi, dans un communiqué. L'enseignant, dont l'âge n'est pas précisé, est décédé dimanche à Biella, commune située au nord de Turin, L'Italie avait décidé jeudi dernier d'interdire à titre de précaution l'utilisation d'un lot de vaccins anti-Covid d'AstraZeneca/Oxford en raison de craintes liées à la formation de caillots de sang. Des inspecteurs du ministère italien de la Santé se sont rendus dimanche en Sicile pour mener l'enquête sur la mort d'un militaire de 43 ans décédé le 9 mars dans l'île du sud de l'Italie après l'injection d'une dose du vaccin AstraZeneca. Une autopsie du corps a déjà été réalisée samedi à l'hôpital de Catane (est de la Sicile). (Belga)
© 2021 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info