Italie: l'état de Berlusconi "stable" après son hospitalisation

Publié le à ROME (ITA)

L'état de santé de l'ancien chef du gouvernement italien Silvio Berlusconi hospitalisé jeudi soir en raison d'une infection pulmonaire due au Covid-19 est "stable", ce qui suscite un "optimisme prudent mais raisonnable", indique samedi un communiqué.Son médecin traitant à l'hôpital San Raffaele de Milan (nord), Alberto Zangrillo, "informe que les conditions cliniques du patient Silvio Berlusconi restent stables". "Le cadre respiratoire et clinique confirme une évolution régulière et attendue (de la maladie, ndlr) et entraîne donc un optimisme prudent mais raisonnable", indique le bref communiqué de l'hôpital. Silvio Berlusconi a annoncé mercredi soir avoir été testé positif au Covid-19. Dans la foulée, deux de ses enfants, Barbara, 36 ans, et Luigi, 31 ans, ainsi que sa nouvelle compagne, Marta Fascina, 30 ans, l'ont également été. A la suite d'un contrôle jeudi soir à son domicile, le docteur Zangrillo a insisté auprès de Silvio Berlusconi pour lui faire accepter une hospitalisation la même nuit. Lors de sa conférence de presse vendredi, le médecin avait déclaré que le Cavaliere, 84 ans dans trois semaines, "peut être défini comme un patient à risque en raison de son âge et de ses anciennes pathologies", dont une intervention à coeur ouvert. Evoquant "une infection des poumons diagnostiquée à un stade précoce", le docteur Zangrillo avait précisé vendredi que la situation clinique de Silvio Berlusconi était "tranquille, réconfortante". "Il n'est pas intubé, il respire de manière autonome, les paramètres sont rassurants", avait-il assuré. (Belga)
© 2020 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info